Focus sur le TJM en freelance

Focus sur le TJM en freelance

La rémunération d’un freelance s’appelle le “Taux Journalier”. On le désigne cependant plutôt par “Taux Journalier Moyen” (TJM).

Savoir fixer son TJM et l’optimiser pour chaque mission est alors primordial quand on est freelance. Mais comment faire ? Sur quoi se baser ? Comment le négocier ?

Ne cherchez plus, on vous donne toutes les réponses dans cet article !

Comment estimer son TJM ?

Au départ, le mieux est de regarder les TJMs pratiqués dans votre marché, et dans vos spécialités. Vous pouvez regarder des missions qui correspondent à votre profil, et ainsi voir les TJMs ou les fourchettes de TJMs demandés.

Vous pouvez également demander à certains freelances qui ont le même profil que vous sur quels TJMs ils se placent.

Comprendre et étudier le marché est aussi très utile pour vous aider dans la fixation de votre TJM. Restez en veille constamment pour savoir quand vous pouvez l’augmenter ou le renégocier par la suite (par exemple : vos compétences deviennent plus demandées, ou se font plus rares, ou bien vous formez sur telle techno peut être pertinente par la suite…)

Le TJM du freelance varie selon plusieurs critères : votre secteur, vos compétences techniques et non techniques (savoir-faire), votre expérience…

Il peut également varier côté clients selon son activité, si c’est une grosse société ou non, où il est basé, le budget qu’il a à sa disposition, ses projets, des référentiels en interne (grille)...

Quand et comment obtenir un TJM plus élevé ?

Augmenter son TJM est possible, le plus souvent à deux moments :

  • Quand vous changez de mission
  • Quand vous êtes dans une mission longue - mais seulement à partir d’un certain temps (ne pas demander trop tôt une augmentation)

Si vous passez par un intermédiaire pour obtenir des missions (portage commercial), votre Ingénieur d’Affaires va vous conseiller et négocier avec le client.

Pour renégocier votre TJM dans votre mission, il y a quelques aspects à prendre en compte : le timing, si vous pouvez avancer des arguments tangibles, à qui vous choisissez de vous adresser…

Évitez de vous précipiter : prenez le temps de réfléchir à vos arguments, à sélectionner vos interlocuteurs.

Évitez également de ne pas prendre le client au dépourvu et de forcer la main : cela ne sera pas très apprécié et jouera en votre défaveur.

Le TJM, le nerf de la guerre en freelance…mais pas que !

Gardez en tête que certes, c'est appréciable d’avoir un TJM élevé, mais l’important est de trouver des missions qui vous plaisent vraiment dans lesquelles vous vous épanouissez.

Ce qui est le plus préjudiciable, c’est surtout d’être sans mission trop longtemps (les intercontrats) car vous perdez directement de la rémunération. Parfois, il y a un arbitrage à faire entre essayer d’obtenir un TJM plus élevé, mais rester sans mission pendant quelque temps ou accepter une mission avec un TJM moindre, mais qui ne vous laisse pas des mois en étant non payé.

Si fixer votre TJM, le négocier et trouver des missions reste délicat pour vous : n’oubliez pas que le portage commercial et le portage salarial existent pour vous soulager dans votre activité de freelance.

N'hésitez-pas à mettre en place une veille informationnelle afin de vous assurer de tout savoir sur le TJM !

Mentions légales