L’importance de la sieste au travail


Selon une enquête réalisée par l’Institut national du sommeil et de la vigilance, 19% des salariés français disent « se reposer » secrètement. Pourquoi en secret ? Car la sieste est un sujet tabou dans la plupart des entreprises françaises, et est souvent associée à de la paresse.

Les employeurs peuvent considérer le bureau comme un lieu non approprié pour se reposer et les micro-siestes comme une perte de temps. Pourtant, plusieurs spécialistes s’accordent à dire qu’elles ne peuvent être que bénéfiques tant pour le salarié que pour l’entreprise lorsqu’elles sont de durées raisonnables.

Le manque de sommeil et ses conséquences

Le mot “sieste” vient du latin « sexta », qui signifie la sixième heure après le réveil. Son étymologie intègre donc l’idée que six heures suivant votre réveil, votre corps va commencer à fatiguer en milieu de journée. Sachez que ce phénomène biologique est totalement normal, il est de ce fait important de l’écouter pour ne pas impacter votre santé  !

En effet, manquer de sommeil peut avoir des répercussions néfastes pour votre santé. Celui-ci conduit à la production de molécules et d’hormones comme l'hormone du stress (l'adrénaline), qui provoque une accélération de la fréquence cardiaque et une augmentation la pression artérielle.

Cette surproduction de molécules serait à l’origine de l’augmentation du risque cardiaque, mais également d'autres risques, comme le cholestérol, le diabète, l'obésité et l'hypertension artérielle.

Une étude menée par des chercheurs de la Warwick Medical School menée sur près de 500.000 participants a démontré que le manque prolongé de sommeil peut avoir à long terme des conséquences graves pour la santé. Un sommeil inadéquat serait directement lié à un plus grand risque d'infarctus, de problèmes vasculaires et d'AVC. « Si vous dormez moins de six heures par nuit et que votre sommeil est troublé, vos risques de souffrir ou de succomber à une maladie cardiaque augmentent de 48% et ceux de subir ou de succomber à un AVC augmentent de 15% »

En plus d’avoir des conséquences sur la santé, le manque de sommeil agit aussi sur nos performances au travail

On peut notamment noter les répercussions suivantes :

  • Du stress
  • Une augmentation des accidents du travail
  • Un manque d’efficacité
  • Une baisse de la créativité
  • De l'absentéisme
  • Des troubles de la mémoire
  • Une baisse de la vigilance

La micro-sieste, votre alliée au travail

Une micro-sieste doit rester courte et durer entre 5 et 20 minutes maximum. Cette durée correspond à la phase de sommeil qui précède le sommeil profond, il ne faut donc pas dépasser 20 minutes ! Durant ce temps de repos, le corps se détend, mais reste sensible aux stimuli extérieurs. Il encourage ainsi un sommeil normal et maximise ainsi ses bienfaits.

Les bienfaits de la sieste

Un gain en productivité et en créativité

Selon des études très sérieuses, menée sur les pilotes de la NASA et par l’université de Harvard, faire une pause dans sa journée de travail, en s’octroyant un temps de sieste, est bénéfique pour le salarié, tout comme pour l’employeur.

Relaté également par le journal « Le Monde » ils indiquent d’ailleurs que la sieste au bureau permet :

  • D'améliorer les performances de 34 %,
  • D’augmenter la vigilance globale de 54 %
  • Ainsi que de réduire les risques d’accidents du travail.

La micro-sieste apporte du bien-être au travail

Tout en nous permettant de rester en alerte et de compenser de temps à autre une nuit trop courte, elle permet également d’amener des effets positifs dans notre quotidien.

  • Diminue le stress : en nous aidant à trier et classer rapidement les informations qui saturent notre mémoire, les micro-siestes limitent le stress.
  • Stimule la mémoire : en poussant le cerveau à fonctionner à plein régime pendant un court sommeil, la micro-sieste améliore la mémorisation en ancrant plus facilement les choses vues et apprises durant la journée.
  • Améliore la concentration : la sieste augmente les capacités d’attention, de vigilance et permet de réduire les risques d’accidents du travail ou de la route liés à la fatigue.

En conclusion, il apparaît donc comme une évidence qu'il existe de réels enjeux à instaurer la micro-sieste en entreprise !

Mentions légales